Une de mes caractéristiques est que j’adore faire les choses moi-même, si je pouvais tout fabriquer et ne rien acheter je le ferais mais bon… Les journées ne font que 24 heures et mes compétences dans certains domaines sont parfois limitées !

Il y a de nombreuses années, à cause de mon ancien métier, je suis devenue très allergique aux produits cosmétiques, plus précisément aux résidus de pétrole, aux poly quaternaires présents dans beaucoup de produits industrialisés.

Après une grosse remise en question, exit donc pour moi tous ces produits : shampoing, décoloration, gel douche, lessive … Mais rassurez-vous je me lave quand même ! Cependant, je préfère privilégier des produits plus naturels ne me provocant pas d’allergies de contact.

Depuis plus de 10 ans, je me suis documentée à droite et à gauche pour trouver des solutions alternatives à ces produits que j’achetais avant, j’ai beaucoup appris et ce n’est pas terminé !

Tout d’abord, j’ai remplacé ma lessive par des noix de lavage, j’ai arrêté les mèches blondes, puis j’ai testé de nombreuses recettes que je vous présenterai par la suite.

Faire ses cométiques maison n’est en soi pas très compliqué. Par exemple, si l’on se procure une recette provenant d’un livre, il suffit de la suivre comme une recette de cuisine, d’ajouter les ingrédients au fur et à mesure, de bien mélanger et le tour est joué ! Il faut surtout veiller à respecter les règles d’hygiène pour éviter une contamination microbienne et rajouter un conservateur naturel si besoin. Personnellement, je préfère faire une plus petite quantité et la conserver au frigo.

Avec l’habitude on apprend à connaître les propriétés des « ingrédients » et on adapte les recettes suivant nos goûts et/ou nos besoins. Choisir soi-même ses ingrédients permet d’avoir des produits finis non testés sur les animaux.

Au quotidien, cela devient même plus économique si l’on reste sur des recettes basiques. Mais, il faut quand même compter sur un budget moyen au départ, pour acheter les équipements de base comme un fouet, un bol mélangeur, du matériel de dosage etc. Un nettoyage minutieux permet de réutiliser ses contenants pour une utilisation ultérieure.

De plus, certaines recettes sont tellement faciles à réaliser que celles-ci peuvent devenir un moment d’échange avec son enfant, ma fille adore « jouer » à l’apprenti chimiste lorsqu’elle fabrique notre shampoing.

Pour résumer, faire ses cosmétiques soi-même c’est vraiment rassurant car l’on connait exactement la composition de son produit, c’est économique et écologique et surtout cela devient un réel plaisir lorsque l’on est adepte du DIY !

velit, nec massa Praesent mi, ante. adipiscing at felis

Pin It on Pinterest

Share This